En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies et/ou autres traceurs             pour vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêts.
                              Consultez nos mentions légales pour en savoir plus !

 

Accueil | Devis | Contact
Fonctionnement
Différents types
Gain
Entretien
Fiabilité, pannes
Photos, exemples
Aspect scientifique
Diagramme enthalpique
La géothermie
Les fluides
La mise en service
 

Coût(s) et crédit d'impôt

Et nous allons maintenant aborder le nerf de la guerre : l'aspect financier ! Qui guide malheureusement beaucoup d'utilisateurs vers les modèles les moins cher. Bilan des coûts, et des aides possibles.

I- Ce que ça coûte

a) Généralités

Comme l'on peut s'en douter, les coûts varient énormément. Ils sont fonction bien sur de la marque choisie, de la marge de votre artisan, et inévitablement de la surface à chauffer. D'autres petites fournitures peuvent venir alourdir la facture, telles que des câbles, tuyaux, armoires électriques, etc... Globalement, il ne faudra pas s'attendre à payer moins de 10 000€, et encore, qu'a t'on à ce prix là ? En revanche, il n'existe pas de plafond, et il parait réaliste d'envisager des installation à près de 100 000€.

b) Ce qu'il "faut y mettre"

Bien sur, il est préférable d'éviter certaines marques. Dans un soucis d'équité et d'impartialité, ce site ne révèlera pas ses préférences. N'hésitez pas à poser la question à votre professionnel, qui a une très bonne vision du parc actuel de pompes à chaleur. Il sait quels modèles sont fiables, et au contraires lesquels sont souvent en panne.

Certains fabricants sont également peu scrupuleux vis-à-vis des conditions de garantie ; il arrive que seules les pièces soient couvertes, ce qui laisse main d'oeuvre et transport à votre charge. Et la facture peut très vite grimper (le taux horaire moyen de la MO dans le domaine est de l'ordre de 40/50€, et une grosse intervention peut facilement durer 10 heures). D'expérience, il semble que les pompes de fabrication allemande soit plus fiables que les autres... A faire confirmer par votre artisan.

Au delà des pannes, une pompe "low cost" peut également révéler un déficit de performance. La conséquence est double : manque de confort, et surconsommation du chauffage d'appoint.

c) Exemple

Quelques exemples de tarifs, hors crédit d'impôt, donnés à titre purement indicatif.

Marque Daikin (allemand), maison moyennement isolée, 150m², chauffée par plancher chauffant, avec la production d'eau de chauffage et sanitaire, présence d'un ballon tampon et d'un ballon d'eau chaude : environ 22 000€.

Marque Dimplex, bâtisse mal isolée, environ 350m², chauffée par des radiateurs classiques, sans production d'eau chaude sanitaire. Présence d'un ballon tampon. Prix : environ 30 000€.


II- Ce qu'il est possible d'économiser

a) Le crédit d'impôt

Il permet de récupérer une partie de l'investissement. Attention, il ne concerne pas la main d'oeuvre. Jusqu'à la fin de cette année, ce crédit est de 40%, mais dès 2010, il passera à 25% seulement.

Il est plafonné à 8000€ pour une personne seule, et à 16000€ pour un couple. Il faut ajouter à cela 400€ par personne à charge. Concernant les bailleurs, la limite est de 8000€ par logement, dans la limite de 3 par an.

Attention, seules les pompes à chaleur ayant un COP > 3.3 sont concernées ! De plus, ce crédit ne concerne que les PAC air/eau, et la géothermie. Les modèles réversibles (qui peuvent rafraîchir) sont théoriquement exclus, mais il semble exister une certaine tolérance de la part des installateurs et des autorités sur ce point là.

Concernant les démarches, c'est très simple, puisque cela ne représente qu'une ligne sur la déclaration d'impôt. Il faut bien sur joindre la facture, sauf si la déclaration est faite par internet (auquel cas le contribuable doit pouvoir la fournir à la demande).

b) Le crédit à taux zéro

Il est désormais possible d'obtenir un crédit à taux 0 dans la mesure où l'on installe une pompe à chaleur dans le cadre d'un programme. Par exemple, il faudra également prévoir l'isolation du logement, ou encore l'installation d'un double vitrage. Ce crédit est tout de même sous réserve d'acceptation de la banque.

c) la TVA a 5.5%

Si le logement a plus de 2 ans, il est possible de bénéficier d'une TVA à 5.5% sur la main d'oeuvre et les pièces. Il en est de même pour les visites annuelles, et les visites en cas de panne.

Note : cette page a été réalisée avec l'aide des documents fournis par l'ADEME.

RETOUR HAUT DE PAGE


Pompe A Chaleur - Copyright (c) 2010 2016 - Mentions Légales - Contact